Le pot de terre contre le pot de fer

Voici la malheureuse histoire de ces clients azuréens qui se battent contre l’administration fiscale depuis plusieurs années.


Multi-propriétaire à la tête d’un patrimoine d’environ 2 500 000€, le couple dirige aujourd’hui une société de construction en travaux publics sous forme de SARL qui fonctionne très bien.


Ils déclarent plus de 6 000€ de revenus mensuels constitués du fruit de leur labeur mais également de revenus fonciers provenant de leur SCI familiale.


SCI qui doit assumer une charge de crédits mensuelle de 3 000€ et ce, jusqu’en 2028.


Ils vivent dans une très jolie propriété sur les collines niçoises estimée à 1 300 000€.


Auparavant, Monsieur exerçait son activité en libéral et suite à une malencontreuse erreur de son comptable, il a subi un contrôle fiscal en 2003 pour lequel il a été redressé.


Mais voilà, les montants réclamés étant injustifiés, notre client a bien évidemment contesté par l’intermédiaire de son avocat… la procédure a duré 10 ans !


Aujourd’hui, les sommes ont été réajustées, 100 000€ ont déjà été remboursés, mais il reste la coquette somme de 260 000€ à verser à l’administration.


Afin de les sortir de cette impasse, nous leur avons proposé une solution de prêt en IN FINE de 373 000€ tout frais inclus, afin d’effacer cette dette d’un revers de la main et de disposer de 75 000€ de trésorerie personnelle dans le but d’aider leurs enfants et de recouvrer un confort de vie.


La durée du prêt sur 7 ans est idéale, puisqu’ils envisagent de mettre en vente leur résidence principale donnée en garantie pour cette opération dans les 5 ans, la maison étant devenue trop grande pour leur seul usage.


Vous pensez à un miracle ? Mais non, nous faisons juste notre travail.